Toujours pas de vent. On a tourné au moteur une bonne partie de la nuit et mollement à la voile en journée. On voyait un tas de grosses masses fluorescentes dans le sillage du bateau, sans doutes des méduses dérangées par les remous provoqués par la coque et l'hélice.

Read next