C'est vraiment pour ce genre de conditions que je suis venu. Et pour de plus sérieuses. On avait presque toute la toile dessus, il a fallu réduire un peu pour la nuit. En bon véliplanchiste, j'ai tendance à vouloir tout mettre dehors et à border au maximum (si tu ouvres, t'es une tapette !). Jacques, Yves et Yannick ont plutôt tendance à ménager le bateau et les voile, ils sont plus raisonnables.

Il fait un temps superbe, j'ai encore vu un avion passer mais sans que ça m'émeuve plus que ça. On a viré de bord à nouveau suite à une erreur du capitaine qui a sans doute voulu trop serrer le vent. On va attendre le vent de Sud comme ça.

Je vais me coucher avant mon quart à 1h.