Les américains d'un bateau à côté m'ont donné leurs cartes et leurs détails. Ils vendent leur voilier ici et ils possèdent une péniche en France. Il faudra que je pense à les contacter quand je rentrerai.

Ils m'ont aussi donné les coordonnées d'un mec qui donne les infos météo pour les bateaux de plaisance sur l'Atlantique Nord. C'est un américain à la retraite qui s'amuse et qui aide pas mal de monde. J'avais déjà entendu parler de lui sur le carnet de bord d'un français qui avait vécu aux Etats-Unis et qui était rentré à la voile. C'est une véritable institution, il est très connu.
Notre radio ne permet pas d'émettre dans ces fréquences mais on peut au moins recevoir. On va pouvoir suivre les conseils donnés aux bateaux d'Anguilla, St Martin, etc. pour la fenêtre de départ et probablement aussi pendant la navigation. Voici les coordonnées du gars :
Herb (South Bound II)
frequency: 12359.0
Log ins starting at 2000 UTC until 2200 UTC
Lors de son premier check-in, il faut donner le nom de son voilier, son modèle et des infos sur la position et les conditions (baro, pression, état du ciel et de la mer, direction du vent et du voilier, etc.)

Ce soir on a été boire un coup au Mango Bay, un bar du port de plaisance. C'est la 2e ou 3e fois qu'on y va. On a encore fait des courses, je crois que cette fois c'est bon, on est parés.
Ah, Jacques est monté en haut du mât pour vérifier l'état des mordceaux de scotch qui tiennent la girouette, etc. Je suis ensuite monté pour prendre quelques photos. Jolie vue.

Il y a un voilier d'Afrique du Sud au ponton. Il est barré par un Américain et un Norvégien. Ils sont remontés depuis l'Afrique du Sud, Namibie, Ste Hélène puis Brésil. Sacrée trotte.
Jacques s'est fait soigner sa piqûre d'oursin au marché sans grand résultat ce matin ; c'était sans doute un peu tard, toutes les aiguilles se sont désagrégées, ça finira par partir avec le temps.
J'ai attrappé quelques mangues en rentrant ce soir, elles sont encore dures et petites, mais elles ont l'air belles. On verra ce que ça va donner.

Ce soir je charge les batteries de mon appareil photo à bloc, je ne sais pas quand on aura à nouveau du 220V. Demain le vent risque d'être faiblard, j'espère qu'on n'aura quand même pas à naviguer au moteur, ça serait vexant.

On a acheté du matos de pêche, j'espère que je pourrai tester ça aussi. A partir de la Dominique on ne pourra plus manger le tout venant à cause de la ciguatera, une toxine qui s'accumule chez les gros carnassiers et qui les rend immangeables.

J'ai les pieds un peu gonflés ce soir mais c'est sans doute à cause de la chaleur. Ma petite allergie au soleil d'hier s'est calmée, j'ai pris une pastille de ce truc anti-allergique. Je continue demain au cas où...