Il y a toujours autant de poissons volants partout, ils fuient devant l'étrave, mais toujours pas moyen d'en prendre un en photo. Ils filent !
On avait pris quelques tours sur la grand voile et on avait toute la toile sur le génois.

En arrivant sur Antigua le fond est monté très vite et s'est stabilisé entre 5 et 9 mètres sur plusieurs centaines de mètres autour de l'île. Plateau corallien.
On a vu quelques tortues. L'eau est verte, transparente, et les plages vues du large ont l'air superbes.

A l'arrivée au port de Jolly Harbour, j'appelle la capitainerie à la VHF pour savoir où on peut se poser sur les pontons. Pas de réponse. Je vérifie le canal, et je réessaye. Toujours rien. On décide de se mettre à couple d'un autre bateau en attendant, puis un mec passe et nous dit qu'on est attendus aux douanes. Re-manoeuvre avec le bateau jusqu'au ponton des douanes, et là c'est parti pour plus d'une heure de formalités : on a trois tout petits bureaux climatisés collés les uns aux autres ; un pour la douane, un pour l'immigration et un autre pour le port. On commence par la douane après une bonne demi-heure d'attente. Un tas de papiers à remplir et à signer. Le mec est tout juste sympa mais ça va, il répond aux questions qu'on lui pose. On passe au mini-bureau n°2, l'immigration : le mec ne fait pas un effort pour sourire, il est limite antipathique. Il appelle au téléphone son collègue dans la salle d'à-côté pour vérifier les infos qu'on lui a donné, et il finit par tamponner nos passeports. Les bureaux font 4 mètres par 3, ils ont chacun une télé immense qui passe en boucle des shows américains. L'immigration réglée, il faut payer les frais de port. 12 dollars américains ou 20 dollars caraïbes au choix. 3 femmes tiennent le bureau du port : une ronfle avachie sur l'unique table, l'autre remplit nos papiers en regardant CNN et la troisième fouille son sac à main pour trouver de la monnaie en ECD à nos USD. Une vraie farce.

Je demande où on doit poser le bateau, celle qui ne dort pas fait "où tu veux". Ok, on se colle sur le ponton A, le plus près du casino. Le port est nickel, il y a des villas le long du chenal avec des pontons privés pour les bateaux. La classe.

Bon ensuite il faut se faire ouvrir l'eau et l'éléctricité, 50 dollars US pour deux jours de ponton et encore un peu pour l'eau et l'éléctricité.
On va sans doute se promener un peu demain. Je vais dormir dans le cockpit.