Des dauphins sont venus jouer à l'étrave pendant que je dormais. Les autres n'ont pas osé me réveiller (suis-je si terrible quand on me réveille ?). C'est dommage, mais nous aurons certainement d'autres occasions...

Ensuite, deux labbes sont venus nous rendre visite et nous ont suivi. J'ai jeté les poissons volants, ça lui a plu (au premier qui est arrivé). On a passé une bonne partie de la journée à essayer de régler cette histoire de hauban qui claque. Ca inquiète un peu Jacques. On ne sait pas trop ce que c'est. Ca n'arrive que quand les voiles sont bien étarquées et qu'il y a au moins 22 noeuds.

Aujourd'hui aussi il a fait très beau. Le vent oscilles entre 15 et 22 noeuds, c'est tranquille. Il y a assez peu de houle, ça ne tape pas. C'est confortable. On monte toujours au Nord, avec un vent de Nord-Nord/Est. On doit faire 30° au compas, ça fait à peine 15° au GPS avec la correction.

Il fait de plus en plus frais à l'ombre et l'eau est fraîche. J'ai quand même dû prendre un coup de soleil sur la tête hier, je ne me sentais pas bien. Ce soir, ça va mieux.

Les batteries chargent bien avec l'éolienne,les panneaux solaires et l'alternateur d'arbre d'hélice. On navigue sous pilote quasi-constamment ; le régulateur d'allure ne nous sert qu'à nous caler quand on va au gogue.

J'ai reçu un coup de fil qui m'a vraiment fait plaisir tout à l'heure. Finalement, c'est pas mal ce téléphone à bord.

On a regardé les prévisions météo des stations américaines qu'on reçoit par email avec le standard C. Moi à la lecture, Jacques, Yves et Yannick sur la carte à placer les dépressions, les anticyclones, les fronts et leurs déplacements. Rien à l'horizon pour nous. On est en plein dans un A. Heureusement, il est assez petit, on a quand même du vent. On avance pas trop mal.