On a fait le reste du trajet au moteur (30 milles au total). On a vu Sainte Lucie au sud en sortant de la baie du Marin. Ensuite on est passés entre le rocher du Diamant et la côte, puis on a continué ves le nord, les anses d'Arlet, Fort-de-France et enfin Saint Pierre. On voyait la montagne Pelée de loin. On a aussi vu un grand groupe de dauphins en chasse au large.

J'ai pêché à la traîne avec les leurres achetés hier, ils étaient à 12€, pas cher mais on s'est vite rendu compte que c'est de la camelote : ils sont en plastique et pas en bois comme le rapala qu'on avait à bord, les hameçons ont commencé à s'oxyder au bout d'une heure et le frottement des hameçons contre le leurre a fait sauter toute la peinture à ce niveau. Par contre les émerillons à roulement à billes c'est vraiment bien, ça tourne même quand la traction est importante. Aucun vrillage. Je me demande si les plombs olive qu'on a mis ne sont pas un peu près du leurre. 5 fois 30g, c'est un peu juste à 5-6 noeuds. Le leurre a tendance à se retourner, heureusement qu'il replonge sans qu'on ait besoin de tirer sur la ligne. Mes gants de wakeboard sont pratique pour remonter la ligne.

En arrivant au mouillage on a tous plongé pour se rafraîchir. Il y a 5-6 mètres de fond, et pas grand-chose sous l'eau. Quelques jolis poissons et pas mal de plancton en surface. De gros moëllons au fond de l'eau, et des trucs qui pourraient ressembler à des membrures de voiliers en bois. Peut-être des restes de l'éruption de la montagne Pelée en 1902.

On est allés à terre pour visiter un peu. Je connaisais déjà, j'y suis allé il y a une semaine mais j'ai vu de nouvelles choses. On a fait un tour au marché où on a acheté d'excellents ananas. Sucrés, juteux et sans trop de fibres. Puis une pause au bar. J'ai pris quelques photos du coucher de soleil et on est remontés à bord pour le dîner : côtelettes de porc, salade, ananas. On a voulu faire les côtelettes au barbecue mais on s'est rendu compte que le brûleur était complètement bouffé par la rouille. A midi on a mangé une salade de légmes (riz/thon/tomates/maïs) et du fromage, le tout arrosé d'un rosé (coca pour le jeune).

Demain on passe à la Dominique et on mouille à Portmouth je crois. 50 milles, on devrait couvrir ça en une dizaine d'heures. Si on appareille tôt, on y sera pour 17h. J'espère qu'il y aur un peu plus de vent, et de secteur sud tant qu'à faire. Tiens, à propos du grand absent de la journée, voici la citation du jour :
S'il n'y a pas de vent, autant qu'il soit de Sud
Le niveau baisse j'ai l'impression.

Mis à part ça, l'ambiance est bonne à bord. Je n'ai pas beaucoup cuisiné depuis l'arrivée de Yannick et Yves, par contre je me tape la vaisselle. Ca me va, mais bon, il faudrait que je fasse un effort. J'appréhendais de me retrouver avec 3 retraités, finalement je me dis que ça a du bon la retraite...